Evolution des prix matière en 2023, à quoi peut-on s’attendre ?

Comme Filame le fait de manière régulière, elle a interrogé son panel de fournisseurs, principalement d’acier et d’inox pour avoir leurs prévisions pour les prochains mois pour l’évolution du prix de ces matières.

Si le pic avait été atteint au mois d’avril 2022, nous avons assisté à une stabilisation et une baisse pendant le troisième trimestre 2022 des prix de l’acier et de l’inox et notamment de l’extra d’alliage En revanche dès le mois de septembre, il ya eu un renversement de la tendance et la fin de l’année 2022 confirme ce  renversement de la tendance avec une hausse assez importante.

Ceci est dû à plusieurs facteurs.

Tout d’abord le marché mondial et notamment l’Asie est en plein essor.  La Chine, qui est le plus grand producteur d’acier au monde avec une part de marché d’environ 50 %, a modifié sa stratégie à plusieurs égards.  Après une politique de restrictions au niveau du marché immobilier pour réduire la dette de celui-ci, ce qui a entrainé une forte baisse des ventes de logements et donc de la production d’acier pour ce secteur, la Chine a annoncé une série de mesure de relance pour ce secteur.

Par ailleurs, la Chine a assoupli ses mesures zéro covid, ce qui entraine une amélioration de la demande sur le marché chinois.

Ces deux éléments, parmi d’autres liés à une certaine reprise de la consommation sur ce marché, entrainent une augmentation du prix des matières premières sur ce marché.

Par ailleurs, l’Europe a décidé d’instaurer une taxe carbone pour les entreprises non-européennes, ce qui entrainera probablement une hausse des prix de l’acier à l’importation.  Parallèlement à cela, il y a une poursuite de la réduction des capacités de production en Europe.  Plusieurs usines d’Europe centrale ont ainsi fermé des hauts fourneaux tandis que les producteurs avec des aciéries électriques les arrêtent et les remettent en marche en suivant de très près l’évolution de la demande.  Outre un maintien des prix par la diminution de l’offre, cela a entrainé un allongement des délais de livraisons.

Cette baisse de l’offre est confrontée à une demande accrue en acier du marché automobile qui selon les prévisions devrait croître en 2023, notamment à la suite d’une diminution des problèmes d’approvisionnent en composants comme les semis conducteurs.  L’effet est donc celui d’une tendance haussière des prix.

En ce qui concerne les inox, on constate au mois de décembre et janvier une augmentation du cours de l’extra d’alliage qui est notamment causée par une forte augmentation du prix du nickel.  Les raisons de cette augmentation sont les mêmes que celle exposée plus haut pour l’acier.  La tendance avait plutôt été baissière au 2ème et troisième trimestre 2022.  L’augmentation des prix du nickel se répercute en général dans les prix de l’extra d’alliage dans les deux mois.

Cette évolution sera bien entendu à corréler avec l’évolution de la situation économique en général et notamment avec les effets que l’inflation pourra avoir sur la consommation et donc les investissements.

Nous vous souhaitons à tous une excellente année 2023

Filame remercie tous ses clients et visiteurs qui de partout dans le monde ont visité son site web et qui lui ont fait confiance en 2022.

Nous vous souhaitons à tous une excellente année 2023.

Qu’elle vous apporte à tous bonheur et prospérité et nous continuerons à être à vos côtés pour le développement de tous vos projets.

Découvrez le portrait de Filame dans Trends-Tendances

Filame et la durabilité : « Le cycle de l’acier est quasi infini »

L’article de Caroline Lallemand dans Trends-Tendance, disponible ici, est reproduit ci-dessous.

Le groupe belge Filame est un des leaders européens de la fabrication, entre autres, de ressorts et fils formés. Entretien avec Jean Gabriel, son Managing Director, sur son évolution et ses défis à venir dans un secteur en constante évolution.

Des ressorts minuscules, plus petits qu’un gain de riz ou de plus grandes tailles, se dissimulent de façon astucieuse et insoupçonnée dans les objets de notre quotidien. « Pour vous donner un exemple, on trouve de 6 à 8 ressorts de 0,1 mm intégrés dans le mécanisme d’une serrure. Ces ressorts de haute précision sont si petits qu’on ne les voit qu’au microscope », explique à Trends Tendances Jean Gabriel, Managing Director de la société belge Filame. « A l’inverse, les plus gros ressorts font 20 mm. On les trouve principalement dans le secteur des engins de génie civil ou agricoles ».

L’entreprise basée à Nivelles est spécialisée dans la fabrication de pièces à base de fil et de feuillard, dans la production de ressorts de haute précision – ressorts de torsion, de compression, traction et ressorts à lame – ainsi que toutes pièces de tôlerie et travaux de presse.

Les applications sont très variées. Filame couvre de nombreux secteurs, dont celui de l’automobile. « Notre bureau d’études accompagne le groupe Stellantis pour son passage aux véhicules électriques. Nous travaillons sur un système ressort qui permet de maintenir les batteries dans les voitures« , explique son CEO. Ses autres clients – Caterpillar, Picanol, Alstom, New Holland, Thales,…- sont des pointures dans leur domaine.

Du sur-mesure

« Toute commande est du sur-mesure à 100%, que notre bureau d’études élabore avec nos clients »commente Jean Gabriel. Pour le nouveau modèle de Range Rover, par exemple, nous avons fabriqué un ressort de double torsion pour le système de cache-bagage. Dans le domaine agricole, les moissonneuses batteuses dernier cri de New Holland seront équipées de nos lames-ressorts pour évacuer les ballots« .

Citons encore les ressorts pour les pantographes des trams de la STIB ou encore dans le secteur médical, des baxters équipés d’un petit ressort pour réguler les fluides. « Nous avons aussi fourni un dispositif prototype intra corporel, c’est la première fois que nous travaillions là-dessus, c’est l’avenir dans ce secteur ».

Filame possède, par ailleurs, une expertise dans la fabrication de petits et grands plans de travail pour l’Horeca (jusqu’à 3 mètres de long) avec éviers et bruleurs gaz intégrés. La société fabrique la plupart des références de la société belge Antoine, leader européen des plans de travail pour bar.

Management collaboratif

La société bruxelloise fondée en 1999 évolue avec son temps. De par son modèle de management notamment. Il y a 4 ans, la direction a décidé d’inverser la structure hiérarchique. « Il n’y a plus de chef de production chez nous. Nous avons délégué l’intelligence de production à la base. C’est logique, car le savoir-faire vient des personnes sur le terraincommente Jean Gabriel. La personne qui reçoit une commande directement sur son ordinateur en est responsable de A à Zen toute autonomie. »

Ce modèle de management collaboratif basé sur une culture de la responsabilisation est aussi un moyen d’attirer les plus jeunes générations et, surtout, de les garder. Sur la cinquantaine de collaborateurs, la société compte 12 jeunes recrues ces deux dernières années. « Nous nous chargeons de former les opérateurs et régleurs sur plusieurs années pour qu’ils progressent dans la société. »

Filame a installé 735 panneaux solaires sur le toit de son bâtiment à Nivelles, d’une puissance totale de 250 kWc.

« Cobots » et imprimantes 3D

Au niveau technologique, Filame se doit aussi d’être en constante évolution. Elle innove par l’automatisation poussée de ses processus de production. Des robots collaboratifs – ou « cobots » – ont ainsi fait leur apparition dans l’entreprise aux côtés des ouvriers. « Ils ne remplacent pas l’humain, mais permettent de faciliter et d’accélérer la production en leur délégant certaines tâches plus rébarbatives« , explique Jean Gabriel.

Sur l’impulsion de son personnel, la société s’est aussi dotée de trois machines à impression 3D. Elles servent, entre autres, à réaliser des outillages de presse pour des pièces prototypes, par exemple dans le secteur automobile. « Cette technologie est très intéressante. Le coût d’un outillage pour prototype en impression 3D est divisé jusque par dix », commente Jean Gabriel.

Durabilité

La durabilité est dans l’ADN de Filame. « Le cycle de l’acier est quasi infini », déclare son dirigeant. L’acier et l’inox achetés proviennent en effet principalement de la réutilisation de la mitraille et des ferrailles, c’est-à-dire des chutes des pièces fabriquées par les aciéries et fonderies d’inox. Au niveau énergétique, Filame couvre jusqu’à 80 % de sa consommation quotidienne en électricité depuis début de cette année. Elle a installé 735 panneaux solaires sur le toit de son bâtiment à Nivelles, d’une puissance totale de 250 kWc.

Avec un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros et une croissance rapide, Filame s’est vu octroyer en 2022 le Wallonia Silver Export Award par l’AWEX. Chaque année, 500 millions de pièces sortent de son usine, dont 70% sont destinés à l’export. La France est le premier pays d’Europe en exportation (50% de ses exportations). La société se taille aussi une belle place en Allemagne et dans les pays de l’Est et ambitionne de davantage se développer à l’international dans le futur.

Filame présente ses métiers sur RTL TVI

Filame est passé sur RTL TVI dans l’émission Waldorado, dans la séquence Wanted, pour y présenter ses métiers et formations.

Si vous êtes à la recherche d’un emploi comme usineur, régleur de machine CNC (presse, machine à faire les ressorts, …), opérateur laser, technicien de maintenance, vous y découvrirez tous les métiers et les formations que Filame peut vous proposer.

Si vous êtes intéresses, n’hésitez pas à nous contacter au 067 550 609 ou à l’adresse Bbodart@filame.com

Le Groupe Filame recherche plusieurs profils techniques pour son usine de Nivelles

Nous recherchons des jeunes (H/f) avec une formation technique ou des opérateurs expérimentés, que ce soit en électromécanique, usinage, automation, maintenance, électricité, chaudronnerie et travail du métal en général.

Nos clients sont des grands groupes industriels leader mondiaux ou Européens dans leur secteur avec de très hautes exigences de qualité. Nous travaillons pour de grands secteurs industriels comme l’automobile, les grands engins de génie civil et agricoles, les machines industrielles et des marchés de pointe comme la serrurerie, le pharma et l’aéronautique.

Filame est une société profitable, dynamique et en forte croissance qui s’est notamment vu octroyer en 2022 le Wallonia Silver Export Award par l’AWEX. Filame est une entreprise de taille moyenne (50 personnes) située à Nivelles Nord dans une usine de 8000 m2 et comptant un parc machines CNC large et diversifié.

Nous cherchons les profils suivants :

  • Un prototypeur
  • Un technicien maintenance / engineering
  • Un régleur laser et tôlerie
  • Un régleur presse
  • Un régleur machine ressort
  • Un technicien usinage

Rendez-vous sur notre page Offres d’emploi pour en savoir plus et soumettre votre candidature!